KUNG FU WUSHU

L'histoire du kung-fu 

"Tous les arts martiaux de la terre seraient nées sous le ciel de Shaolin"

Selon la légende, Boddhidarma aurait enseigné cet art martial au 5eme siècle aux moines du temple Shaolin pour les aider à se défendre des animaux et des brigands qui rôdaient autour du monastère, lui-même ayant appris et développé le kung-fu en Inde avant son pélerinage en Chine.

Le shǒubó (手搏) et le xiang bo (similaire au sanda) dans les années 600 av. J.C ne sont que deux exemples d'anciens arts martiaux chinois. En 509 av. J.C. Confucius aurait suggéré que les gens devraient pratiquer le kung fu, ainsi les arts martiaux commencèrent à être pratiqués par des citoyens ordinaires, et plus seulement par des militaires et des sectes religieuses.

Dès lors de nombreux grands maitres, soldats et moines de Shaolin parcourirent la chine entière au fil des guerres et des dynasties et créa ainsi des centaines de styles différents de Kung-fu propre à chaque régions de Chine qui se développa de génération en génération et de maitres à élèves.

Aujourd'hui on compte pas moins de 450 styles différents de Kung fu traditionnels ayant chacun leurs propres codes et leurs spécificités, ainsi dans le sud de la Chine le relief géographique privilégiait les déplacements à cheval ce qui développa la puissance des bras et des postures stables et basses tandis que dans le nord où les montagnes règnent les déplacements se faisaient surtout à pied, cela à développé des styles très aériens avec de nombreux coups de pied et une boxe de distance. Aujourd'hui depuis quelques décennies ont été créés des styles de Wushu dit "moderne" adaptés aux compétitions internationales.

Voici les différents styles enseignés au sein de l'école

COMBAT

Le Sanda

Le sanda est la boxe Chinoise sportive, c’est la forme de combat moderne du Kung fu qui utilise les pieds, les poings ainsi que les projections et les mises-au-sol. Les combats se déroulent sur une plateforme surélevée sans corde ou sur un ring, en loisir ou amateur on contrôle les coups donnés tandis qu'en professionnel on recherche le K.O de l'adversaire.

Extrêmement complet et physique, travail au sac de frappe et aux paos, a la patte d’ours et en sparring, le Sanda permet de travailler le corps et le mental, la technique et le sens du combat, le souffle, le cardio et la résistance, il est d’ailleurs utilisé par les forces spéciales de l’armée et de la police Chinoise car cette boxe est réputé pour être très efficace et redoutable. 

TECHNIQUE

Shaolin Quan

WushuTao vous enseigne le style de kung fu traditionnel "Shaolin Quan" du temple de Shaolin et de ses moines combattants dans la plus pure tradition du temple eponyme, comprenant de nombreuses formes traditionnelles a main nue, également les styles imitatifs de Shaolin imitant les animaux (léopard, tigre, grue blanche, serpent, mante religieuse, homme ivre, dragon, singe) mais également les armes (sabre, lance, épée, baton, hallebarde, chaîne à neuf section, etc...). La boxe de Shaolin est basée sur la rapidité des attaques et des mouvements, il utilise la puissance et l'explosivité, l'agilité et cible les poings vitaux de l'ennemi. C'est une boxe redoutable et reconnue dans le monde entier.

Voici le programme traditionnel de l'école Wushu Tao :

KUNG FU 功 夫 (accomplissement de l'homme)

WUSHU 武 术 (arts martiaux Chinois)

SHAOLIN QUAN  少 林 拳 (la boxe de Shaolin)

WUDE 武 德   (vertus martiales)

JINGLI 敬 礼

LES 18 JI BEN GONG 基 本 功 DE SHAOLIN

WU BU CHUAN 五 步 拳 (les 5 pas de Shaolin)

LIAN HUAN QUAN 连 环 拳 (le poing infini)

XIAO HONG QUAN 少 林 小 洪 拳 (la petite crue)

YIN SHOU GUN 阴 手 棍 (le baton « Yin » de Shaolin).

TONG BI QUAN 通背拳 (la boxe des bras du singe).

MEI HUA DAO 梅花拳 (le sabre de la fleur de prunier).

TAOLUS 套 路 d’animaux au choix TANG LANG QUAN 螳 螂 拳 (mante religieuse), SHE QUAN 蛇拳 (serpent), BAO QUAN 豹 拳 (léopard), HOU QUAN 猴 拳 (singe), HU QUAN (tigre), YING QUAN (aigle), LONG QUAN 龙 拳 (dragon), ZUI QUAN 醉拳 (l’homme ivre).

BA WANG QIANG 槍 (la lance du roi suprême).

Nan Quan

Le Nan Quan est une forme moderne dite de compétition du Kung Fu qui est en fait une synthèse de tous les styles du sud de la Chine. Les positions sont très basses et ancrés dans le sol tandis que les bras donnent des frappes puissantes et dévastatrices. Ce style se caractérisent par des techniques de poing très variées, les mouvements sont serrés et dégagent une énergie concentrée, les positions sont basses et la force explosive et destructrice. Les déplacements sont rapides mais privilégient l'ancrage dans le sol mais aussi à des techniques utilisant les sauts plus acrobatiques.

Chang Quan

En 1956 la Commission nationale d'éducation physique (Guojia Ti Wei) réalise une synthèse de plusieurs boxes du nord de la Chine afin de créer une boxe plus sportive. Cette boxe fut appelée chang quan (« long poing » ou « boxe longue »). Ce chang quan moderne se voulait une synthèse officielle de plusieurs boxes chinoises : cha quanhua quanpao quan et hong quan, etc. , toutes choisies pour leurs qualités gymniques (tonicité, étirement) et chorégraphiques. Cette boxe sert de base à l'ensemble des écoles de wushu moderne dépendantes des institutions sportives régionales ou nationale. Extremement gymnique, dynamique et explosive, elle requiert une condition optimale afin de réaliser les nandus (sauts) très spéctaculaire.

kung fu wushu shaolin changquan nanquan tao taolu sanda art martial arts martiaux chinois sport de combat boxe à castelnau d'estretefonds, saint rustice, pompignan, grisolle, canals, dieupentale, ondes, grenade, saint jory, saint sauveur, bouloc, villeneuve les bouloc, cepet, gargas, villaudric, fronton, bruguieres, saint alban, fenouillet, tarn et garonne, haute garonne, midi pyrenees, toulouse